X-Men le commencement de Matthew Vaughn

X-Men Le Commencement

X-Men : Le Commencement, réalisé par Matthew Vaughn
Avec James McAvoy, Michael Fassbender, Kevin Bacon et Jennifer Lawrence
Scénario : Jane Goldman, Ashley Miller, Zack Stentz, Matthew Vaughn, Bryan Singer et Sheldon Turner
Durée : 2h10 / Date de sortie : 1er juin 2011

On peut dire que ces temps-ci Marvel se porte plutôt bien.

Des projets plein la tête (dont le très attendu The Avengers ou bien le reboot de Spiderman, tous deux attendus en 2012), que de succès ces temps-ci (grâce au rock’n’roll Iron Man notamment) et des films à la qualité artistique indéniable grâce à une énorme maîtrise des effets spéciaux. Mais il y a bien une série qui se portait mal avant la sortie d’un prequel, c’était X-Men. Elle faisait même sérieusement la gueule. Même si une nouvelle fois elle avait réussi un beau score grâce à X-Men Wolverine (180 millions de dollars de recettes rien qu’aux Etats-Unis). Malheureusement, le résultat artistique s’était révélé catastrophique et il fallait cette fois-ci du renouveau. En reprenant un nouveau départ, avec Matthew Vaughn à la réalisation, un retour de Bryan Singer cette fois-ci à la production et un nouveau casting, on était clairement très anxieux du résultat.

Et pourtant cette anxiété et cette peur de voir un simple prequel sans grande inventivité, disparaît au fil de la séance. Matthew Vaughn, réalisateur de l’audacieux Kick Ass, qui montrait que tout le monde pouvait devenir un super-héros, montre une nouvelle fois le talent qu’il a à rendre un film intéressant, et X-Men ne déroge pas à la règle. Pour dire, X-Men : First Class est un entertainment que l’on pourrait placer aux côtés d’un DC tel que The Dark Knight pour la virtuosité de sa réalisation et pour sa facilité à rendre des personnages emblématiques et charismatiques et aux côtés de Iron Man pour son côté rock’n’roll et vintage. Mais pourtant au départ, on y a pas vraiment cru. On va même dire qu’on traînait légèrement la patte pour le voir, en ayant peur de se faire arnaquer par le duo, pourtant alléchant, Fassbender-McAvoy, mais finalement les deux forment un duo fascinant, entre l’être torturé, Erik alias « Magneto », et Xavier, le professeur brillant et pacifiste. On va pas dire que les deux sont équivalent au niveau de la performance étant donné que c’est faux et que Michael Fassbender crève totalement l’écran.

Classieux, troublant, brillant, le monsieur fait le boulot, envoyant valser le vieux Ian McKellen, et s’imposant comme probablement le méchant le plus impressionnant de l’écurie Marvel. McAvoy, lui aussi réalise une bonne performance étant donné qu’il arrive à donner un ton humoristique au film grâce à son « charme » naturel. Le reste du casting, épatant de jeunesse et d’énergie, passe légèrement à la trappe malgré le très bon Kevin Bacon, véritable méchant du film, machiavélique derrière son regard de charmeur. Matthew Vaughn, déjà brillant derrière la caméra avec Kick-Ass, prouve que le mec en a sous le capot et va peut-être s’imposer prochainement, comme un blockbuster director à suivre.

Avec X-Men : First Class et sa musique menaçante et pleine de grandiloquence signée Henry Jackman (déjà co-auteur de la musique de Kick Ass), Vaughn réussit le pari de façon grandiose : réaliser un blockbuster vintage et époustouflant. Un savoureux mélange de James Bond pour l’ambiance et un véritable retour aux sources pour une saga que l’on croyait perdue. L’un des grands sommets de cette année 2011.4 étoiles et demi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s