Le Top 10 de 2011

L’année 2011 aura été particulièrement inégale : On est passé des excellents films (Black Swan, Le discours d’un roi, Tron Legacy), aux cruelles déceptions (True Grit, The Tree of life, La piel que habito pour son côté cheap) et les gros blockbusters n’ont pas tous réussi à passer au rang de réussite artistique (Green Lantern : le navet de l’année). La 3D a été un échec, le cinéma français a pris son “envol” (enfin il y a des ratés malgré tout) et le cinéma est devenu très nostalgique (X-Men Le commencement, Captain America). Désormais, on attend patiemment l’année 2012 mais les promesses et les bandes-annonces de films comme The Dark Knight Rises, Prometheus ou le Millenium de Fincher nous font penser que 2012 risque d’être une année faste. Enfin l’on espère….

1. DRIVE DE NICOLAS WINDING REFN

En à peine dix petites années, NWR a su s’imposer comme un grand de ce monde. Chacun de ses films est un événement. Et cette année, Drive n’aura pas dérogé à la règle. Drive est un trip majestueux tant sur le plan esthétique que sur le plan de la mise en scène. Brutal mais subtil, brillant et mainstream, Drive permet aussi au monsieur de livrer un premier chef d’oeuvre qui a tout du film culte. Une merveille intemporelle à voir aussi pour admirer l’épatant Ryan Gosling et pour en prendre plein les oreilles grâce à la fascinante B.O de Cliff Martinez.

2. BLACK SWAN DE DARREN ARONOFSKY

Aronofsky est fou à lier. C’est incontestable. Son dernier bijou, est une profonde plongée dans le monde brutale et cruelle de la danse classique dont l’on ne ressort pas indemne. Sensoriel et magistral, il emporte Natalie Portman dans un trip schizophrène violent qui sonne comme une révélation. Déboussolant par sa mise en scène, grandiose par sa musique de Clint Mansell, Black Swan est le grand film de cette année, une claque visuelle qui vous restera pendant longtemps en tête.

3. THE ARTIST DE MICHEL HAZANAVICIUS

Audacieux serait le meilleur adjectif pour décrire The Artist, projet fou du génial Michel Hazanavicius. Dans ce film en noir et blanc et en muet, Hazanavicius frappe fort et rend un hommage émouvant et drôle au cinéma des années 30. Le casting est tout simplement brillant (emmené par un Dujardin, dans son meilleur rôle et par une Berenice Bejo à la fois délicieuse), la musique de Ludovic Bource omniprésente est impressionnante de maîtrise. Avec tout ça, on ne se serait pas surpris de voir une véritable razzia du film aux Oscars. Un film ébouriffant tout simplement.

4. MELANCHOLIA DE LARS VON TRIER

La fin du monde version Van Trier ? Qui l’eut cru. Loin des clichés du genre du film catastrophe, Von Trier livre un choc cinématographique et revisite le genre en livrant une version de la fin du monde où le destin de ses héros est sellé dès le début. Anxiogène, sublime et étrangement accessible, Von Trier a réussi à faire là où Malick s’était planté : un grand film sur l’humanité, à la fois passionnant et modeste. Un classique instantané ?

5. MIDNIGHT IN PARIS DE WOODY ALLEN

6. INTOUCHABLES DE ERIC TOLEDANO & OLIVIER NAKACHE

7. X-MEN : LE COMMENCEMENT DE MATTHEW VAUGHN

8. LE DISCOURS D’UN ROI DE TOM HOOPER

9. LA PLANETE DES SINGES – LES ORIGINES DE RUPERT WYATT

10. MES MEILLEURES AMIES DE PAUL FEIG

Puis, dans le rayon des bonnes surprises, on notera aussi le très réussi premier film “live” de Brad Bird, Mission : Impossible – Ghost Protocol ou le Blue Valentine de Derek Cianfrance avec le très bon Ryan Gosling.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s