Friends With Kids de Jennifer Westfeldt

S’il y a bien quelque chose à retenir de cette toute petite comédie, c’est bien qu’il faut se méfier des films labelisés indépendants. Toujours se méfier des comédies romantiques labelisées indépendantes. Toujours chers lecteurs.
La dernière en date, Friends With Kids, réalisée par Jennifer Westfeldt, témoigne du régressement intellectuel que connaît la comédie américaine. Premier film mis en scène, produit, écrit par celle-ci – projet qui, très probablement, n’aurait intéressé personne d’autre qu’elle – prouve que la comédie romantique pour adultes va mal, bien malgré la tentative un peu vaine pour Apatow de remettre le genre au goût du jour – et son This Is 40 laisse présager le pire –. Film sur le rêve désillusoire de devenir parent, envolée chaotique au coeur de couples au bord de la crise de nerfs, une fois la demi-heure passée, le film devient étrangement inintéressant, de par son envie de rivaliser avec Woody Allen, allant même jusqu’à lui voler une majeure partie des plans dans les précédents film du monsieur.

Avec beaucoup moins de talent comique, beaucoup moins de charisme – et surtout sans la paire de lunettes légendaire qui caractérise l’Américain –, il faut bien malgré tout rappeler que ce Friends With Kids reste un divertissement agréable pour un samedi soir entre couples. Quelques sourires, quelques rires parfois, un casting irréprochable, une histoire intelligible, Westfeldt a compris et appris par coeur la formule du film mainstream de base. Et c’est peut-être là le plus gros défaut du film. Car, une fois le ton irrévérencieux poussé à un des blagues en dessous de la ceinture, le film n’est plus que remplissage. Le trait devient volontairement grossi, tout ce qui paraissait drôle au début prend des proportions dramatiques – bien dommage lorsqu’on a des acteurs comme Chris O’Dowd et Kristen Wiig sous le bras… – et le film se limite à une succession de plans «cartes postales», comme pour montrer la beauté de New York sous la neige, dans des parcs, choses que l’on voit depuis bientôt trente ans dans le cinéma américain.

Pourtant, et heureusement, que Westfeldt reste une bonne directrice d’acteurs pour sauver le naufrage à venir. Sans la présence d’acteurs tels que Jon Hamm (qui n’est autre que le mari de Westfeldt), Adam Scott ou bien encore Maya Rudolph, le film aurait inlassablement ennuyé. Chose que la réalisatrice maîtrise assez bien car, mis à part un dernier quart d’heure absolument insupportable, le métrage arrive à soutenir deux intrigues sans jamais en privilégier une plus que l’autre mais reste focaliser sur l’évolution d’un seul et unique couple. Fait bien triste face à un casting et des scènes où tous sont réunis qui valent le détour.

Un sens du dialogue, un ton irrévérencieux qui procure un plaisir intense dans le premier quart d’heure et surtout, et avant tout, un casting irréprochable viennent compenser les déceptions en masse qui caractérisent le film et le sauve d’un détour à la case des milles et un navets sortis ces dernières années. N’en reste pas moins que Friends With Kids est donc un film de qualité quelconque, «vite vu, vite oublié» et qui, bien malgré lui, finit par s’embourber dans les méandres du film de couple, simpliste et prévisible à tout moment.

A contrario d’un Blu-Ray relativement fourni, plus rare qu’il n’y paraît pour une comédie romantique de bas étage, Friends With Kids reste et restera un film anecdotique, extrêmement frustrant face à un premier quart d’heure bien amené, dans la veine d’un Apatow, avant de totalement se désintégrer par la suite, laissant place à des enjeux et des sujets de réflexion inintéressants au possible et une continuelle progression vers de la guimauve et une fin prévisible.
Il n’en reste pas moins étonnant d’entendre en dernière parole un «Défonce-moi !» dans une comédie romantique américaine. Fait que le genre a peut-être encore des choses à nous raconter, autre que les chroniques d’un couple BCBG. Peut-être ai-je bien dit.2 étoiles

Découvrez d’autres oeuvres sur Cinetrafic dans des catégories aussi diverses et variées que dans la liste bande annonce ou celle liée au film romantique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s