Hit And Run de Dax Shepard et David Palmer

Hit and Run

Critique réalisée dans le cadre du DVDTrafic

On ne va pas remettre en cause tous les efforts de Dax Shepard qui, ici, co-réalise, écrit et joue dans sa deuxième production, sont finalement tout à fait honorables mais fait est que ce Hit and Run, malgré toute la bonne volonté que l’on peut y mettre, est une comédie bien trop anecdotique et sans doute bien trop paresseuse pour attirer une quelconque empathie pour le travail de Shepard et de David Palmer.

Le casting, ils l’avaient puisqu’en s’entourant d’acteurs tels que Kristen Bell – qui n’est autre que la femme de Shepard, une sacrée affaire de famille –, Bradley Cooper bien trop sous-exploité dans le rôle d’un gangster et Tom Arnold, Hit and Run avait tout pour être la bonne surprise du petit film qui sort l’été pour se détendre et laisser la masse de blockbusters, inintéressants au possible, sur le côté.
Problème est que la quasi-totalité du temps, le film ne passionne guère et ne fait qu’à travers une succession de subterfuges d’allier comédie grasse à un film d’action à la réalisation punchy, n’entraînant qu’un doux recyclage de ce que la production américaine nous offre chaque année.

Il y a de l’idée, des plans bien sentis et un véritable décalage qui font bon à voir, c’est un film décomplexé, totalement au-dessus de tout ce que la production actuelle peut nous offrir certes mais le scénario est d’une telle confusion, frôlant le grotesque dans une dernière rasade de romance dégoulinante, et d’une paresse assez hallucinante que l’on ne peut se prendre d’affection pour ne serait-ce qu’un seul personnage. Shepard semble faire vivre son projet de ses frêles épaules, il n’est certes pas mauvais à l’écran mais est-ce que cette love-story nécessite-t-elle la présence d’un Bradley Cooper cabotinant et de quelques sketchs autour du personnage de Tom Arnold en homosexuel refoulé ?
Est-il en fait encore drôle de voir des personnes âgées à poil parce que l’on trouve ça complètement barré ou bien de s’amuser sur le passé ambigu du personnage de Bradley Cooper en prison ?

Hormis ces multitudes de question, Hit and Run parvient à divertir avec sans trop de problème sans véritablement développer une quelconque intrigue, faite de barrages superficiels et c’est peut-être là la force d’un film dont l’unique but est de faire rire ou du moins de placer toute sa famille à l’écran. Belle preuve de fraternité pour un road-movie subversif et décousu, bien que trop prévisible et malheureusement jamais trépidant.

Face au film, le Blu-ray parvient à rendre l’image claire et le son de très bonne qualité. Le tout est basique certes mais à le don d’être efficace aux meilleurs moments et de faire oublier la mise en scène extrêmement simpliste du film. Concernant les bonus, en proposant un petit making of, le Blu-ray réalise le strict minimum, à la mesure du film. Un objet donc réussi pour un film divertissant, une petite pantalonnade grassouillette mais jamais au niveau des films de Tarantino qu’il imite outrageusement.2 étoiles

Hit and Run, sorti en DVD et Blu-ray le 8 janvier 2013.

Distribué par Metropolitan Filmexport, dans lesquels l’on peut trouver un making-of de dix minutes en bonus.

Découvrez d’autres films sur Cinetrafic dans des catégories aussi diverses et variées que film comique ainsi que film d’action.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s