Déjà trop vieux pour ces conneries ?

Lawrence d'ArabiePremière année dans le pavillon de la blogosphère, faite de surprises, d’avancées comme de ratés et de déceptions. On ne va pas s’aventurer de si tôt dans la lettre larmoyante pour vous dire ô combien on vous remercie chers lecteurs mais treize mille petits visiteurs plus tard, le constat est là : In Movies We Trust vit encore – péniblement, mais tente, contre vents et marées, emploi chargé et autres activités scolaires de vous offrir mille et une critiques pouvant vous satisfaire, vous donner l’envie de découvrir de nouveaux films et, tout au contraire, vous éviter de vous déplacer.

Bien que la qualité n’eut pas été toujours au rendez-vous, de nouvelles connaissances se sont établis, blogueurs comme lecteurs. De nouveaux projets se construisent malgré un début d’année instable, empli d’incertitudes, l’idée fait son court et l’ambition tout comme l’envie, la passion dévorante qui nous porte est au-delà des espérances et la quiétude a laissé place au retour attendu du blogueur du début. Quelques nouvelles critiques à venir avant une pause bien méritée et on repartira pour de nouveaux horizons, de nouveaux paysages cinématographiques et de vallées enchantées où les héros que nous attendons, patiemment, inlassablement, s’y trouvent (l’Ecume des jours, Trance, The Grandmaster, Oblivion pour ne citer qu’eux).

Nous devons quand même vous remercier de nous avoir tirer là où nous sommes. De nous avoir lu comme simple internaute de passage ou comme suiveur véritable. Merci pour vos réactions et vos participations aux concours qui, on l’espère, vous ont plu bien malgré un public assez restreint que nous cherchions à toucher à travers les films utilisés.

Sur ce, n’allongeons pas la scène, continuez à penser, lire, découvrir de nouveaux films, comme de nouvelles critiques. Ne regardez pas trop de bousins et, d’ici là, de nouvelles choses vont avancer, choses que l’on n’hésitera pas à vous communiquer.
Sauf si le secret professionnel nous l’impose.

Une réflexion sur “Déjà trop vieux pour ces conneries ?

  1. Bon et joyeux un an ! Ce n’est pas toujours évident de tenir un blog sur la durée, et tenir déjà un an tiens presque, désormais, du miracle (combien de blogs abandonnés et fermés ?), surtout au vu de la concurrence. Donc bonne continuation à vous (je ne sais pas combien vous êtes dans cette taule !), et vivement Trance que j’attends aussi avec beaucoup d’impatience.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s