La Grande Aventure Lego de Chris Miller et Phil Lord

La grande aventure LegoLa Grande Aventure Lego, réalisé par Chris Miller et Phil Lord
Avec les voix VO de Chris Pratt, Will Ferrell et Elizabeth Banks
Scénario : Chris Miller, Phil Lord, Dan Hageman et Kevin Hageman
Durée : 1H40 / Date de sortie : 19 février 2014

La méfiance était de mise à l’origine du projet. Placer un produit à l’écran n’a rien de vraiment gênant, or, faire un film entier à l’égérie de celui-ci peut sembler totalement invraisemblable. C’était tout là le défi du duo Chris Miller – Phil Lord. Parvenir à imbriquer de petites briques et des exigences cinématographiques réelles pour donner un sens au produit. En ayant fait leur trou à Hollywood en à peine deux films (Tempête de Boulettes Géantes et 21 Jump Street), le duo parvient ici à créer une étrange continuité avec leur jeune filmographie en faisant de cette Grande Aventure Lego un puits de pop-culture avec lequel les réalisateurs modélisent un nouveau modèle de cinéma familial.

N’étant pas pour autant révolutionnaires dans ce qu’ils entreprennent, Chris Miller et Phil Lord ont cependant su forger une identité visuelle qui les distingue de leurs confrères de l’animation actuellement. Colorée mais aussi éclatée visuellement et narrativement, la Grande Aventure Lego apparaît durant une grande partie du métrage comme un gigantesque défouloir à références. Pourtant, le film se révèle plus malin lorsqu’il est perçu de manière attentive. Du sérieux, il faut en trouver, le puiser dans notre intérieur de spectateur face à ce monstre de rythme qui, pendant une heure et quarante minutes, explose les limites du divertissement mainstream. En allant chercher et se forger dans les structures cinématographiques hollywoodiennes, de la comédie au film d’action, le condensé provoqué par le film est incontestablement épique. Des années 80 à aujourd’hui, le film réanime toute une culture, stagnante, « encastrée » dans sa propre codification.

En traitant de la destinée de son héros, Emett, personnage coincé dans un monde bâti sur des instructions, La Grande Aventure Lego appelle aussi de manière savante à la libération des cultures, d’une créativité qu’il faut retrouver pour ne pas sombrer dans un monde certes harmonieux mais aussi dénué de toute âme, humanité qui le marquait auparavant. Cette quête à l’imaginaire qui anime donc nos personnages est peut-être aussi un appel, une alarme pour une structure qui se fait sans doute plus proche de nous et n’est plus seulement le fruit de dialogues entre des briques et des personnages à la couleur jaune citron.

Tout fait alors sens lorsque, dans ses vingt dernières minutes, le film s’extirpe finalement de son univers ultra-coloré et plonge entièrement dans des thèmes humains que n’aurait pas rejeté le mastodonte Pixar. Le fil conducteur des cinéastes, que sont désormais à part entière Chris Miller et Phil Lord, est donc cette masse dévorante appelée pop-culture. Détourner l’imagerie et ses poncifs, réanimer personnages ancrés dans le classicisme de leurs situations pour mieux les faire exploser et rendre au cinéma un semblant d’âme que l’on ne lui aurait donné, à première vue. Tout le talent de ce film est donc de se jouer de ce premier regard que le spectateur aura sur le film, en y voyant qu’un simple objet marketing pour finalement en dire plus, casser quelques attentes, un point de vue.

En jouant sur les sensations et les sentiments, la Grande Aventure Lego s’affranchit de son statut de film d’animation décérébré pour celui d’un film noble et subversif dans son propos, léger dans ce qu’il affiche à l’image. Un contraste qui fait de ce film, à l’origine pensé pour de mauvaises raisons, l’emblème d’une critique maligne sur la société et la culture d’aujourd’hui. De petits personnages qui s’élèvent à taille humaine et la sensation qu’avec ce film, Pixar n’est peut-être plus très seul au royaume de l’animation mondiale. Une vraie grande réussite.4 étoiles et demi

LE BLU-RAY

La Grande Aventure Lego fait partie de ces films qu’il faut voir impérativement en VO, et son édition Blu-ray le rappelle. Du fait du casting hallucinant qui participe au film (Chris Pratt, Will Ferrell et Elizabeth Banks pour ne citer qu’eux) et parce qu’avec une piste audio DTS HD Master Audio 5.1, le Blu-ray est ultra-efficace. Irréprochable en tous points, il ne demeure dans cette édition que l’interrogation d’un commentaire audio des réalisateurs et des acteurs, non sous-titré, ajouté sans explication. Grâce à des bonus vastes, certes parfois limités par un but promotionnel, ce Blu-ray réalisé par Warner Bros s’ajoute aux autres réussites du studio jusqu’alors. A posséder et à apprécier !

Une réflexion sur “La Grande Aventure Lego de Chris Miller et Phil Lord

  1. Merci pour cette critique instructive ! J’avais déjà l’impression que le film avait un bon potentiel en regardant la bande-annonce et apparemment ce n’est pas qu’une impression. A voir, donc !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s