Les Combattants de Thomas Cailley

Les CombattantsLes Combattants, réalisé par Thomas Cailley
Avec Adèle Haenel, Kevin Azaïs, William Lebghil et Brigitte Roüan
Scénario : Thomas Cailley et Claude Le Pape
Durée : 1h38 / Date de sortie : 20 août 2014

Comme chaque année, quelques films parviennent à s’engouffrer dans les brèches du système à récompense du Festival de Cannes, qui voudrait que la Palme soit le film couronné de succès. Pourtant, en devenant peu à peu une nouvelle catégorie reine, la Quinzaine des Réalisateurs a produit quelques succès d’ampleur ces dernières années, dont la sélection peut se targuer. Xavier Dolan en est sorti pour s’afficher dans la Compétition Officielle et les comédies françaises y viennent chercher un rebond pour un futur radieux. L’année dernière, il y a eu Les Garçons et Guillaume à table !, où Guillaume Gallienne écrivait une magnifique lettre aux femmes, cette année sera celle des Combattants.

Le premier métrage de Thomas Cailley est une réussite du fait de la grande qualité de son écriture. Entièrement tourné vers la recherche du rythme, les répliques « cultes » fusent à la minute, les Combattants est aussi surprenant car il entraîne un mélange des genres que le cinéma français n’arrive plus à opérer depuis un certain moment, sans tomber dans une certaine caricature des styles. Désormais très inspiré par la comédie américaine, le paysage de la comédie française a connu beaucoup de déconvenues avec ses tentatives précédentes (le passage derrière la caméra de Manu Payet notamment). L’intelligence du dispositif de Thomas Cailley, qui consiste à faire d’un emblème culturel connu de tous (l’Armée française) un trampoline humoristique duquel les acteurs et le scénario n’ont plus qu’à rebondir, s’accorde parfaitement avec la complexité des personnages. Ce que viennent chercher ces personnages avec l’armée est aléatoire : apprendre à survivre, apprendre à aimer, … De ce fait, la performance d’Adèle Haenel, la révélation de cette année, est éblouissante. Elle dégage un charme naturel, rugueux, et fait de chacune de ses apparitions une scène hilarante. Elle apporte de la vie à un film qui ne cherche que ça, à dynamiter un genre qui se ramollit. D’une totale maîtrise comique et formelle tout du long, avec un rythme endiablé digne des quelques grandes comédies américaines, les Combattants est tant un film sur l’instinct de survie que celui sur une jeunesse à la recherche de repères émotionnels. Le retour vers la nature pour trouver qui l’on est s’accompagne de surprise et d’un effet parfois contraire à celui recherché. C’est la morale de ce film qui, en embrassant les codes des grands films d’aventure, n’en reste pas moins collé à un contexte social fort et casse un peu l’héroïsme du genre de par son franc-parler.

Malgré une structure empruntant des chemins déjà arpentés par la comédie et le cinéma d’aventure, les Combattants n’en reste pas moins un film éminemment moderne, tant dans son écriture que dans sa forme. Particulièrement étonnante dans son dernier tiers, où la caméra se fait plus abrupte et frôle les chemins du cinéma fantastique, cette première incursion, presque idéale pour un cinéaste, ressemble en tout point à ce que la comédie française se doit de faire à l’avenir. Du travail bien fait, sans hypocrisie ni fioritures, qui ne recopie pas à la scène près un modèle mais qui en analyse le propos pour n’en faire qu’une référence dans un univers bien plus personnel. Ainsi, le lien avec le Breakfast Club de John Hughes, dont le héros arbore à plusieurs reprises un tee-shirt, est cohérent avec l’identité du film. Les Combattants est un récit initiatique, écrit avec justesse, un mélange doux-amer d’influences pour un résultat si personnel et si rafraîchissant qu’il en devient irrésistible au bout de quelques minutes. Adèle Haenel, rayonnante, a tout d’une concurrente sérieuse aux prochains César tant sa performance est nuancée. L’arrivée de personnages féminins forts dans cette nouvelle comédie française fait du bien et c’est ce pourquoi il faut voir les Combattants !4 étoiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s