Anna Karenine de Joe Wright

L’antre du théâtre peut parfois réserver de bonnes, comme de très bonnes surprises. Cinquième film en sept ans, après Hanna – malheureusement pas encore vu… – Anna Karenine marque une étape significative dans l’avancée de l’auteur qui, après avoir titillé l’académisme d’une banalité confondante dans Orgueil et Préjugés puis dans Reviens-moi, Joe Wright signe d’une…