Ad Astra de James Gray

Repoussé à plusieurs reprises, espéré pour le dernier Festival de Cannes mais jamais parvenu, le nouveau film de James Gray s’est fait attendre. Voilà enfin Ad Astra et sa beauté est à la hauteur du profond mystère dans lequel il plonge le spectateur.

Parasite de Bong Joon-Ho

Quelques semaines après avoir décroché la récompense suprême au Festival de Cannes, Parasite sort dans les salles françaises. L’occasion parfaite pour aborder la monstruosité dans l’œuvre de Bong Joon-Ho.

Un Grand Voyage vers la Nuit de Bi Gan

Après Kaili Blues, le cinéaste chinois Bi Gan nous embarque dans un périple de cinéma, à la fois prouesse technique et voyage dans les limbes dans l’esprit. L’un des films les plus entêtants de 2019.

Les Eternels de Jia Zhangke

Jia Zhang-Ke poursuit son introspection de la Chine contemporaine et ultra-mondialisée dans l’éblouissant Les Eternels.

Une Affaire de Famille de Hirokazu Kore-Eda

La liberté des autres Le nouveau film de Hirokazu Kore-Eda s’ouvre sur une scène de vol. Deux personnages, un homme et ce que l’on suppose alors être son fils, errent dans un supermarché. Un langage secret s’instaure entre eux, les mains dessinent le plan d’action, les positionnements de chacun ont été réfléchis. Un geste d’encouragement…

Les Veuves de Steve McQueen

Couronné d’un succès public et critique avec 12 Years A Slave en 2014, lui ouvrant un avenir sans limites dans le paysage hollywoodien, Steve McQueen s’était jusque là, à l’exception de Shame, fait le chantre d’un cinéma historique solennel, réaliste et sans concessions dans la captation de l’innommable et d’individus investis corps et âme dans…

First Man de Damien Chazelle

Rest in space Avec à peine trois films auxquels se référer, beaucoup de textes et autres documents ont tenté de nommer le cinéma de Damien Chazelle, de lui assigner des qualificatifs pour en circonscrire la violence, la viscéralité, peut-être aussi pour cerner sa volonté à montrer des personnages s’abandonner à des quêtes impossibles et à…

Amanda de Mikhaël Hers

Réalisé par Mikhaël Hers Ecrit par Mikhaël Hers et Maud Ameline Avec Vincent Lacoste, Isaure Multrier, Stacy Martin et Greta Scacchi Durée : 1h47 Date de sortie : 21 novembre 2018 Elvis has left the building Dans les premières minutes d’Amanda, le personnage éponyme, qui est une petite fille de sept ans, demande à sa…

Jessica Forever de Caroline Poggi et Jonathan Vinel

Leur monde ou rien Il s’agira encore de filmer un groupe pour Caroline Poggi et Jonathan Vinel. Comme dans leurs courts, Tant qu’il nous reste des fusils à pompe ou After School Knife Fight, les deux jeunes cinéastes mettent en image la vie d’une tribu, unie par une colère commune, qui se changera lentement en…

The House That Jack Built de Lars von Trier

Faire acte de repentance Les dernières années, et ce depuis au moins Melancholia et ses propos controversés lors de la conférence de presse du Festival de Cannes, ont été plutôt houleuses pour Lars Von Trier. S’il a pu venir à bout de son Nymphomaniac, projet de cinéma titanesque de plus de cinq heures, ébouriffant sans…

Le Monde est à toi de Romain Gavras

Bâtards sensibles On pourrait penser que c’est par pudeur ou sentiment de honte chez ses personnages que Romain Gavras dissimule la seule scène d’amour de son second long-métrage, Le Monde est à toi. François (Karim Leklou), venu à Benidorm pour faire affaire avec un dealer de drogue nommé l’Ecossais, se retrouve un après-midi au lit…

Under The Silver Lake de David Robert Mitchell

Un temps pour tout au pays des étoiles fuyantes Qu’est-ce qui anime donc à ce point le personnage principal de Under The Silver Lake ? Alors qu’il semble atteindre le point de non-retour de sa vie, Sam, désillusionné parmi de nombreux autres à Hollywood, rencontre par hasard Sarah, blonde aux faux airs de Marilyn Monroe,…

Les Indestructibles 2 de Brad Bird

A l’unisson Il y avait quelque chose d’assez prophétique dans la sortie des Indestructibles 2 sur la manière dont se résoudrait le suspense de la coupe du monde de football. Non seulement car l’attachement sentimental, sinon viscéral, des amoureux du premier film n’était pas sans rappeler celui des supporters pendant un mois de compétition, mais…