Holy Motors de Leos Carax

Arpentons 2012 ou les films ratés en salle #2 Pendant près de treize ans, suite au gouffre financier laissé par Les Amants du Pont Neuf et l’échec critique et public de Pola X, Leos Carax est longtemps resté caché. Loin, très loin du paysage cinématographique français. En 2008, avec le projet commun Tokyo! pour lequel…